La scierie de Hiva Oa pourra vendre son bois à Tahiti

896

Ce mercredi 4 avril 2018 à l’occasion du Conseil des Ministres, deux arrêtés constituant le cadre réglementaire normatif pour la mise en œuvre des bois provenant des pins des Caraïbes locaux (Pinus du Fenua) dans la construction, ont été approuvés.

« L’identification sur la base de la qualité des bois qui sortent de ces scieries pour des questions de respect de norme. il était important pour nous de répondre à la question de la norme, mais aussi à l’agrément de ces scieries dans le cadre des participations au niveau des appels d’offres public qui sont lancés », explique Jean-Christophe Bouissou, ministre du Logement.

« Aujourd’hui, il y a de la production aux Marquises et aux Australes. Nous avons des appels d’offres avec des enveloppes budgétaires qui sont importantes notamment pour la construction des fare OPH. »

Le marché du bois, centralisé sur Papeete, est, aujourd’hui, approvisionné en quasi-totalité par du bois résineux importé.

L’objectif global de la politique forestière du gouvernement est de favoriser la création et le développement d’entreprises sylvicoles afin d’augmenter la part de la production locale de bois sur le marché de la construction.

Hiva Oa peut donc se positionner sur le marché du bois, répondre aux appels d’offre et être le plus compétitif possible.